• L'absence .
    Aujourd'hui  je  ne  suis  belle  pour  personne , je me cache  derrière  le  cynisme  de la  dérision  et  un  certain  sarcasme que souvent  personne  ne  comprend  et  , aussi  derrière  une  longue  frange  qui  couvre  mes  yeux , mes yeux  qui  parlent  souvent  malgré  moi .
    Je me réveille  cette  nuit , le souffle  court , en sueur , comme si  j'avais  luter  pour  fuir, fuir ou ?
    Pourtant , il n'y a  personne , comme la nuit dernière et  la  nuit  précédente , comme demain et le  jour suivant
    ..Mon lit est sage comme ma vie , mon  lit  est  triste  comme  mes  nuits ..Je  suis  seule  et  pourtant  l'absence , ton absence prend toute la place ..Le  temps  m'impose  sa  cadence  . Une fois encore , je vais egrainer  , les secondes , les minutes et les heures ..Demain  je  me  sentirai  seule  dans une vie  ou  tu n'es  plus , mais  demain  n'est  pas  encore  la ...Je  tente  de  faire  confiance  au  temps .Le  reveil  va  sonner  pour  une  nouvelle  journée  que  je  vais  vivre  a
    moitié , l'autre  moitié  de  moi  est  partie  avec  toi , ou  végète  quelque  part  la  ou  tu  l'as  laissée ..  
    Loneci /Mars 2019
    .



    2 commentaires
  •                             Espoir  perdu
      Survoler  les  images ..                 Alger .


    Et  pourtant  dans  les  rues ,tout  semblait  si  tranquille .
    La  cité  de  nos  pères  s'endormait  sous  la  nuit ,
    On  entendait  au  loin  les  sirènes   de  la  ville ,
    La  police  aux  aguets  surveillait  sans  un  bruit .

    Les  vagues  sur  la  plage  roulaient  les  algues  mortes,
    Le  pays  se  calmait  des  assauts  de  la  veille ,
    Les  rafales  de  vent  s'engouffraient  sous  les  portes ,
    Tout  semblait  immobile  dans  un  profond  sommeil .

    Nos  espoirs  attendaient  les  matins  plus   heureux
    Ou  les  rires  et  les  chants  animeraient  les  plages ,
    Les  fêtes  de  villages  aux   airs   si  joyeux ,
     Pour   oublier  la  guerre  , en  nos  cœurs  prendraient  place  .

    Aux  premières  heures  de  l'aube , quand  le  ciel  se  réveille ,
    Les   camions  militaires   ,commencent   leurs  défilés  ,
    Les  colères  de  nos  frères  peu  a  peu  se  soulèvent ,
    Attendant  patiemment  le  couvre  feu  levé ,

    C'est  alors  que  surgissent  les  rancœurs  et  les  rages ,
    Les  fauves  sont  lâchés , ils  n'auront  peur  de  rien ,
    Le  sang  de  nos  amis  en  marqueront  les  pages ,
    Détruisant  a  jamais  les  livres  de  demain .

    Seuls  encore  restent  en  nous   quelques  beaux  souvenirs ,
    Qui  s'estompent  pourtant  aux brumes  des  matins    ,
    Dans  mes  rêves  souvent  je  les  fais  revenir ,
    Et  voyage  en  dormant  vers  ce  pays  lointain .
      Nicole  1997 .

       Espoir  perdu .
    &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique